mardi 3 janvier 2017

Retour sur 5 nuits d’insurrection armée dans le Val d’Oise en 2016

Retour sur 5 nuits d’insurrection armée 
dans le Val d’Oise en FRANCE en 2016

Retour sur 5 jours qui ont montré une violence avec armes à feu 
rarement rencontrée sur le territoire français: 
Après la mort d’un jeune homme, Adama Traoré, alors qu’il venait d’être arrêté par des gendarmes du PSIG dans le Val d’Oise, de violentes émeutes ont eu lieu durant 5 nuits entre le 19 et le 24 juillet 2016.


Ces violences qui ont eu lieu sur 4 communes, (BEAUMONT sur OISE - PERSAN, BRUYERES – CHAMPAGNE sur OISE) ont occasionné des incendies sur des bâtiments publics ainsi que des voitures, mais aussi des tirs d’armes à feu et de mortiers artisanaux à l’encontre des gendarmes et policiers.


Il y a eu plus de 30 blessés parmi les forces de l’Ordre dont 13 par armes à feu.


Plus de 250 policiers et gendarmes et plus d’une soixantaine de pompiers ont été mobilisés durant ces faits graves. 15 personnes ont été interpellées.


Cette situation a été très tendue, car des armes à feu ont été utilisées avec différents calibres (Calibre 12, 22 Long Rifle, 7,65) et ont demandé aux Forces de l’Ordre 
des modes opératoires d’intervention spécifiques :


Du fait d’emploi d’armes à feu contre la Police et la Gendarmerie, il était nécessaire que les membres des forces de l’ordre soient équipés de protections lourdes.


De plus, il était important que la riposte soit proportionnée pour éviter de blesser au maximum des individus évoluant tout autour des membres du maintien de l’ordre…



Les gendarmes et policiers étaient équipés de fusils mitrailleurs à balles réelles. 
En effet, la loi permet aux forces de l'ordre de tirer avec une arme à balles réelles, considérées comme létales, qu'en cas d'une "ouverture du feu sur les représentants de la force publique"


Les émeutiers ont été identifiés et variaient entre 50 à 200 individus. Issus de quartiers sensibles de PERSAN BEAUMONT, ainsi que de cités du département du 95 comme ARGENTEUIL et VILLIERS LE BEL et aussi du 93, 
il a fallu adapter les interventions.


Une première catégorie d’une trentaine d’individus âgés entre 18 à 35 ans représentait ceux qui dirigeaient et œuvraient en action directe : 
tireurs, conducteurs, logisticiens…


La deuxième catégorie plus nombreuses avec des mineurs, dont certains entre 12 à 15 ans, et de jeunes majeurs, représentaient ceux qui allaient au contact, lançaient des jets de projectiles en tout genre, ainsi que des objets incendiaires 
et des artifices de type mortier…


Organisés par conférence téléphonique et utilisant divers liens sociaux de type INSTAGRAM, WHATSAPP et PERISCOPE, ils étaient très mobiles.


Ils se sont attaqués à des réseaux électriques pour plonger des zones dans le noir, puis ont tenté de créer des guet apens aux Forces de l’Ordre et pompiers 
qui intervenaient pour éteindre des feux…


Pour rétablir l’ordre, il a été nécessaire de changer les méthodes habituelles aux maintien de l’ordre et de son rétablissement classique : Le savoir faire de combat d’infanterie, de maintien de l’ordre face à de fortes concentration de personnes, de procédés commandos avec des Pelotons d’Intervention de la Gendarmerie Mobile et de Police Judiciaire pour trouver armes et arrêtés des suspects…
Sans utiliser les armes de manière inappropriée des Forces de l’Ordre, il a fallu casser la mobilité des émeutiers et reprendre l’initiative :


Point de contact,


Sur-mobilité des policiers et gendarmes,


Emploi de PSIG en civil (Peloton d’Intervention de la Gendarmerie Nationale) en approche commando


Contact pour bousculer les émeutiers y compris armés


Ces 5 jours ont montré les nouveaux risques de radicalisation de personnes qui ont une intention claire de tuer et l’importance de gérer une situation qui pourrait basculer dans un traumatisme national, comme cela a pu l’être lors des émeutes de 2005, sans pour autant avoir des morts par armes à feu parmi les forces de l’Ordre…








Autre exemple de cette montée de la violence par arme à feu, en Nouvelle Caledonie fin novembre 2016: Un évadé qui avait foncé au volant d'un fourgon est mortellement touché par un gendarme.



Peu après, des individus ont dressé des barrages et des affrontements ont éclaté contre les forces de l'ordre. Alors que des gendarmes essayaient de dégager une route importante bloquée par des pneus et des véhicules incendiés, cinq gendarmes ont été blessés par des armes à feu, dont deux sérieusement. Il fallut l'utilisation de VBRG (Véhicule Blindé sur Roues de la Gendarmerie) pour dégager la route...



On peut constater que les forces de l'ordre Françaises s'arment de plus en plus pour se confronter à ce type de situations extrêmes, 
comme le font les américains depuis les années 80. 
Mais à l'inverse des USA, le cadre légal et judiciaire français est uniforme sur l’ensemble du territoire français alors qu'aux USA, 
chaque état a ses règles propres... 

>>> Cliquez ici <<<


Dans l'histoire du Maintien de l'ordre à la Française, ces méthodes d'attaques s'intègrent dans les modes opératoires d'intervention 
avec cependant de nouvelles caractéristiques:


>>> Cliquez ici <<<


>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<



On peut aussi constater que la volonté du gouvernement de créer une "Garde Nationale Française", pour alléger le travail des militaires français de l'opération "SENTINELLE", montre un nouveau schéma de sécurité nationale 
se rapprochant de celle des USA. 
Il faudra définir ses missions et son rôle dans des types de conflits précis, qui au delà de la protection contre le terrorisme, aura aussi pour but de protéger la population d'insurrections populaires pouvant mettre à mal la cohésion nationale.

Pour rappel, voici les moyens mis en place par l'Etat français
pour des interventions et des surveillances
sur le territoire français:



Découvrez aussi sur ce blog
de nombreuses rubriques:


>>> Cliquez ici <<<




Des dioramas sous différentes échelles:


>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<


et la web série au 1/87

" GSG9 - Unité spéciale "






Découvrez d'autres Web Séries au 1/87 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire