vendredi 24 juin 2016

Pourquoi les unités d’intervention (Swat) de la Police Américaine sont elles aussi militarisées ?

Pourquoi les unités d’intervention (Swat) 
de la Police Américaine sont elles 
aussi militarisées ?

Sous la période de Ronald Reagan dans les années 80, le développement des SWAT s’est étendu dans les villes américaines.


La période s'y prêtait dans la guerre contre la drogue face aux narcotrafiquants et dealers aux USA. 


Des coopérations entre l’Armée américaine et la police ont commencé pour pouvoir intervenir dans des missions de démantèlement et d’arrestations de labos clandestins.



Des prêts ainsi que des équipements venant du surplus militaire ont permis, aux Polices Américaines dans de nombreux états, de s’équiper…



On peut aussi constater l’augmentation flagrante des interventions des unités SWAT dans des perquisitions pour des affaires de drogues : En effet, dans les années 70, une centaine d'opérations de lutte anti-drogue sont effectuées en moyenne par an, puis quelques milliers par an dans les années 80, 
à plus de 50.000 par an dans les années 2000. 



Actuellement, plus de 70% de leurs interventions se font pour des enquêtes de drogue…


Le programme Byrne à la fin des années 80 va permettre aux départements de police de chaque état et de chaque ville de bénéficier de fonds pour optimiser la sécurité des SWAT avec un meilleur équipement, du matériel et de l’entrainement…


Ce moyen va permettre aux politiques de montrer à leurs électeurs où vont les fonds publics, ainsi que leurs efforts dans la lutte contre la drogue…



Fin des années 90, le programme 1033 du Pentagone va permettre de partager des équipements militaires de l’Armée américaine avec la police, toujours dans l’idée de lutte contre la drogue…


ainsi que dans des services tels que le FBI


ou les gardes côtes (Coast Guards) américains


Une occasion unique pour les départements de police locaux  d’acheter du matériel à très bon prix. En effet, si pas achetés, les équipements proposés à des prix dérisoires sont détruits.


Pour exemple des MRAP (Mine Resistant Ambush Protected Vehicle Lien en cliquant ici), ces véhicules blindés qui ont servis en Afghanistan ou en Irak, et dont le coût unitaire neuf vaut plus de 500.000 dollars, sont proposé à 2.800 dollars… Une aubaine pour de petites villes qui rêvent d’avoir leur propre unité SWAT…


Ici le MRAP de l’ école de San Diego Unified School District, où très sérieusement le capitaine de la Police en 2014 avait indiqué à la chaine télé « NBC » qu’il serait utilisé pour faire face à n’importe quelle situation hostile et faire sortir les enfants….


ou comme ici le modèle Maxx Pro militaire 


en configuration pour un SWAT. Cependant, l'entretien courant d'un MRAP est estimé entre 10.000 et 12.000 dollars par an.

Après le 11 septembre 2001, Le Homeland, le nouveau service de la sécurité intérieure américaine va changer l’objectif des fonds distribués passant de la guerre contre la drogue à la prévention du terrorisme…


 En 2009, le programme Byrne reprend de la vitalité avec plus de 2 milliards de dollars versés aux villes locales et aux Etats et celles-ci vont acheter des véhicules d’intervention sur mesure…


Des réflexions se sont faites suite à l’intervention des SWAT dans les émeutes de Ferguson en 2014, après le décès d’un jeune adulte noir.


Le déploiement de force face à la population était telle, que les forces anti émeutes s'apparentaient plus à des unités militaires en opération qu'à du maintien de l'ordre




Les médias présents ont été aussi surpris par cette démonstration de force



Des policiers ont mis en joue, avec leurs fusils mitrailleurs, des manifestants…



Des tirs de balle en caoutchoucs ont été tirés par les forces de l'ordre




Des scènes de pillage ont commencé à se créer sur d'autres endroits dans Ferguson que là où se trouvait la manifestation dans une des rues principales de la ville et la Garde Nationale a été déployée.





D'autres villes, comme ici sur Atlanta, ont été touchées par des manifestations, en soutien de ceux de Ferguson, mais avec des tenues des forces policières plus adaptées au maintien de l'ordre.



La réponse de ces forces de police déployant des hommes en armes, au début des manifestations, était-elle surdimensionnée par rapport à une intervention de maintien de l'ordre ?



Quoiqu'il en soit, en mars 2015, des rassemblements fêtaient la démission du chef de police devant le commissariat de Ferguson suite à cette affaire. Lorsque les manifestants se sont dispersés, des coups de feu ont retenti touchant 2 policiers positionnés à l'entrée du bâtiment, l'un à l'épaule et l'autre au visage.



Les médias relatent régulièrement cette dimension et cette ambivalence dans les moyens de la police. 



Mais face au risque terroriste qui s’est encore produit en 2016, à Orlando en Floride, par le pire attentat avec armes à feu sur le territoire américain, faisant 49 morts et une cinquantaine de blessés, 



Les 2 tueurs de Colombine aux USA pris par une vidéo surveillance du Lycée
ainsi que par le nombre de tuerie de masse, réalisé par des individus qui peuvent se procurer facilement des armes automatiques, les forces de police doivent toujours s'équiper pour pouvoir neutraliser le ou les auteurs de ces crimes....


Entre 2000 et 2014 aux Etats Unis, il y a eu plus de 133 fusillades de masse. 
De même le taux d'homicides est l'un des plus importants au Monde.



 Les SWAT américains ne sont pas prêts à abandonner engins blindés 
et fusils d’assaut !!!!


Idées d'ailleurs
Les autorités anglaises ont mis en place des colonnes d'extraction de blessés en cas d'attaques terroristes alors que ces individus ne sont pas neutralisés. Vous pouvez retrouver cette unité en cliquant sur le lien ci-dessous



Réactions des services d'Urgences Médicales
lors d'attaques terroristes à Londres
Cliquez ici


Découvrez aussi sur ce blog:



Ainsi que des milliers de dioramas
sous différentes échelles....



DIORAMAS AU 1/87



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire