dimanche 3 juillet 2016

Le maintien de l'ordre en Belgique

Le maintien de l'ordre en Belgique


Le maintien de l’Ordre en Belgique, au fil des années, a évolué.



Auparavant, c’était la Gendarmerie Royale qui intervenait.



Comme ici lors de grèves en 1960.



ainsi que la Gendarmerie montée.



Dans les années 60, des camions "canons à eau" appelés aussi "arroseuses", permettaient de repousser la foule.



On peut voir sur cette photo des années 70, que les gendarmes avaient encore des fusils pour repousser des manifestants.



Et toujours l’utilisation des "canons à eau".



On les distingue encore ici début des années 80.



Actuellement, la gestion négociée de l’espace public (Nouvelle terminologie qui remplace le MROP : Maintien et Rétablissement de l’Ordre Public) représente une partie importante du travail du policier belge.



Que ce soit des manifestations récréatives, sportives, culturelles ou revendicatives, l’encadrement et l’accompagnement dans la préparation et sa mise en œuvre est essentiel pour les autroités.



Avant la réforme des polices belges de 1998, l’approche de l’ordre public en général était confuse entre Police communale et Gendarmerie Royale. Les références philosophiques, les langues (2 langues en Belgique : Français et  flamand), les méthodes, les moyens et les formations, tout était différent.



La réforme a permis de créer 2 niveaux : la Police Fédérale (qui agit sur le plan national) et la Police Locale (divisée en 192 zones de police) a permis d’harmoniser ces pratique dans la gestion de l’ordre public.



Des membres de la Police Locale peuvent intervenir dans le maintien de l’ordre de leur localité.



Ils sont épaulés par le CIK (Corps d’Intervention de la Police Fédérale), un corps de réserve d’intervention nationale, qui représente plus de 550 membres. Ce sont des policiers à part entière qui peuvent appuyés des unités fédérales ou locales dans leurs missions quotidiennes.



Le DAS (La Direction de la Sécurité Publique belge) est chargé d’assurer des missions d’appui pour maintenir l’ordre public. Il est constitué de plus de 300 membres.



Ces 2 corps représentent l’ancienne réserve fédérale.



Les membres s’entrainent par tout temps…



Comme on a pu le voir sur des photos précédentes, l’utilisation des camions "canon à eau" appelés aussi "arroseuses", pour le maintien de l’ordre, se fait toujours.



Dans les années 60, avec ces camions MAGIRUS.




Puis avec 18 "arroseuses" de la marque MOL arrivés en 1989.



Ceux-ci furent employés face à différentes manifestations,



dont des violentes.



Les entrainements face à ce genre d’incidents sont continuels.




Certains de ces camions furent prêtés en 2003 pour le sommet du G8, qui se déroulait à Evian en France, comme on peut le voir avec ces gendarmes français devant un MOL…



Ils furent remplacés en 2003, par des modèle ZIEGLER, au nombre de 12 véhicules.



Sur cette photo on peut distinguer, derrière le ZIEGLER, un MOL avec la nouvelle couleur de la Police Fédérale.




Sur cette vidéo ci-dessus, 
on peut voir l’utilité de ce genre de véhicule.



L’utilisation des camions "canon à eau" permet :



- d’avoir un côté dissuasif



- de repousser les émeutiers sans contact direct,



- d’avoir un engagement avec moins d’effectif à pied



- la Possibilité d’éteindre des départs de feu en attendant les pompiers.




Les anciens véhicules de la gendarmerie étaient des fourgons 4X4 renforcés 
de marque IVECO




Dont certains furent gardés et sérigraphiés avec la nouvelle couleur 
de la Police Fédérale



Elles possèdent quelques véhicules blindés.



qui permettent de pousser des barrages.



La Police montée intervient aussi mais en dernier ressort.



Des hélicoptères sont aussi déployés au dessus des manifestations pour surveiller 
et diriger les unités au sol.



Le Maintien et rétablissement de l’Ordre Public (MROP) est l’ancienne terminologie consistant à disperser une manifestation non autorisée.



Maintenant les termes sont "Gestion et Négociation" pour éviter, au maximum, les affrontements et blessures, et de canaliser les manifestants.



où l’on peut voir son maintien de ses positions 
malgré les provocations des manifestants agriculteurs ici en 2015.





ou comme ici avec les pompiers belges en 2013.



Malgré l’utilisation de mousse….

Sur cette vidéo, on voit une partie de la manifestation de 2013



Cependant, elle adopte aussi des moyens d’interpellations par des personnels policiers en civil



Ainsi que l’interpellation de certains émeutiers casseurs….


Vidéos lors de manifestations violentes
 en Belgique, ces dernières années...














Découvrez aussi sur ce blog:



DIORAMAS AU 1/87





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire