lundi 2 mai 2016

Saison 2 - Episode 12 - RACKET - Partie 1




Toute ressemblance avec des personnes ou des situations réelles ou ayant existées ne seraient que pure coïncidence

2ème Saison

12ème épisode - Racket -


Partie 1 : Berlin Taxi

Lundi, 09h48, Banlieue Ouest de Berlin



Siège de la société « Berlin Taxi »



Manolo LOPEZ : « Bonjour, je suis MR LOPEZ. J’ai rendez vous avec votre directeur… »

Hôtesse d’accueil : « Je préviens sa secrétaire… »



Katarina : « Bonjour Messieurs. Notre directeur vous attend. Veuillez me suivre !!! »



Katarina : « Monsieur, les personnes de votre rendez vous de 9h45 sont arrivées… »

Wolgang GRUGIR : « Bienvenue ! »



Wolgang GRUGIR : « Je suis Wolgang GRUGIR, directeur de Berlin Taxi…  J’ai cru comprendre la semaine dernière que vous étiez intéressé par notre entreprise.»

Manolo LOPEZ : « Je suis Manolo LOPEZ et voici Hans PUTTER, et en effet nous sommes très intéressés par votre entreprise… »



Wolgang GRUGIR : « Mais avant toute chose, je vais vous montrer ma société… »



Wolgang GRUGIR : « Nous avons lancé avec des partenaires privés cette compagnie de taxis, il y a maintenant 8 mois. »



Wolgang GRUGIR : « Nous avons choisi un look de taxis new yorkais pour nous démarquer de la concurrence et de la couleur beige crème des taxis allemands… Notre flotte est constitué de 120 véhicules récents. »



Wolgang GRUGIR : « Nous avons 300 chauffeurs qui viennent ici prendre un taxi de notre compagnie… »



Wolgang GRUGIR : « …et se relaient sur ce parking. Nos voitures restent ici une vingtaine de minutes avant de repartir … »



Wolgang GRUGIR : « Ici, notre garage d’entretien où nos voitures sont vérifiées régulièrement… »



Wolgang GRUGIR : « Et voici notre centre d’appels. Nous proposons des vans, des breaks, des sièges enfants, des chauffeurs parlant anglais, turc ou russe,  sans supplément et nos clients peuvent payer par carte bleue ou compte paypal…»



Wolgang GRUGIR : « Lors d’un appel d’un de nos clients, nous pouvons situer notre taxi le plus proche pour l'envoyer rapidement vers lui… »



Wolgang GRUGIR : « Comme vous le voyez, nous avons réussi à nous introduire sur le marché concurrentiel du taxi berlinois qui comporte plus de 7800 taxis… »

Manolo LOPEZ : « Très intéressant Monsieur GRUGIR. Pour notre part, nous proposons un service de sécurité très efficace. Moyennant une somme très raisonnable, nous vous garantissons une sécurité pour vos taxis et votre entreprise de toute première qualité… »



Wolgang GRUGIR : « Je ne comprends pas ? Nous avons déjà des assurances et un gardiennage de notre dépôt de taxis… »

Manolo LOPEZ : « Non. Ce n’est pas de cela dont je parle, mais de protection physique de vos employés et de vos véhicules en dehors de ces murs… »



Wolgang GRUGIR : « Je commence à comprendre… Non, je ne suis pas intéressé par vos services… Je ne vous raccompagne pas ….»

Manolo LOPEZ : « Nous nous reverrons, Monsieur GRUGIR… »




Katarina : « Tout va bien monsieur GRUGIR ? »



Wolgang GRUGIR : « Oui, tout va bien Katarina… »



Le lendemain, 10h12, centre de Berlin



Chauffeur de taxi : « Ce doit être mon client… »



Chauffeur de taxi : « Bonjour vous êtes Monsieur KOLL ? »

Manolo LOPEZ : « Oui… »



Chauffeur de taxi : « Je dois vous emmener à l’aéroport. C’est bien cela ? »… »

Manolo LOPEZ : « Oui. Mais juste avant je dois passer prendre un objet à 10 kilomètres de là… »



Chauffeur de taxi : « Pas de souci. A votre service… »



Manolo LOPEZ : « Alors voici l'adresse : 40 Rudower Allee… »



Le soir même… Siège de la société « Berlin Taxi »

Wolgang GRUGIR : « Que se passe t-il Peter ? »

Peter : « 5 de nos voitures se sont retrouvées au même endroit, dans une usine désaffectée proche de l’aéroport. Et comme les chauffeurs ne nous répondaient pas, nous avons appelé la police… »



Peter : « Celle-ci a retrouvé les 5 taxis complètement détruits. Et les 5 chauffeurs étaient dans le coffre et ont été roués de coups…»







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire