mardi 23 février 2016

GSG9 Unité Spéciale - Saison 2 - Episode 10 - Partie 5 et fin


Toute ressemblance avec des personnes ou des situations réelles ou ayant existées ne seraient que pure coïncidence

2ème Saison

10ème épisode - ANGRIFFE -




Partie 5 : Analyses
Résumé de la partie précédente : 3 tentatives d’attaques terroristes viennent d’avoir lieu sur Cologne. Les autorités avaient mis en place un large dispositif d’intervention pour contrecarrer ces attaques… La suite c’est maintenant



16h02, centre de Cologne



Lou 44 : « Ici Lou 44 pour TV Z. Cologne vient d’éviter une série d’attaques terroristes dans ses rues »



Lou 44 : « En effet, aux alentours de 15h00, une tentative d’attaque sur la base militaire de la Luftwaffe de Cologne a été maitrisée. Puis, ici, en plein cœur de Cologne, 4 individus selon les témoignages, sont sortis d’une voiture rouge, masqués et lourdement armés… »



Lou 44 : « D’autres témoignages nous affirment que la police aurait écrasé un des terroristes et aurait ouvert le feu la première… »



Lou 44 : « Nous avons pu distinguer des unités d’interventions, certainement le GSG9… »



Lou 44 : « Quelques personnes ont été blessées légèrement lors des échanges de tirs ou dans les bousculades qui se sont produites quand les passants ont fui… »



Lou 44 : « Nous aurons bien entendu des éléments complémentaires d’ici quelques heures des autorités… »



Lou 44 : « Il ya eu enfin une autre tentative d’attaque sur la ZOB. Là aussi les 4 terroristes ont été abattus. Mais l’un d’eux a déclenché une ceinture d’explosifs blessant grièvement un policier et une personne dans les immeubles par des éclats de vitres. Un chien d’intervention de la police est décédé dans l’explosion… »



Lou 44 : « Les habitants de Cologne sont tous rentrés chez eux. Les autorités demandent à la population justement de rester chez soi, sur votre lieu de travail ou à l'endroit où vous vous trouvez actuellement, jusqu’à nouvel ordre... »



Lou 44 : « Cependant des zones d’ombres subsistent sur qui auraient tirés les premiers : la police ou les terroristes ? De même est-ce une intervention surveillée par la police ou celle-ci se trouvait là au bon endroit au bon moment ?? C’était Lou 44 pour TV Z …»



Jurgen ADENOER : « Messieurs, les agents du KTU ( KriminalTechnische Untersuchung, l’équivalent des Techniciens d’Identification Criminelle)   commencent les premiers relevés.  Vous allez consigner chaque arme de vos unités pour l’enquête. »



Jurgen ADENOER : « Un premier débriefing aura lieu dans 3 heures au commissariat central… A tout à l’heure… »



Le lendemain, Ministère de l’Intérieur Allemand, 17h15



Helmut SPRILER du BfV : « L’enquête avance à grands pas. Nous avons découvert l’identité de 10 des 12 terroristes… »



Helmut SPRILER: « 2 sont français, un belge, 2 néerlandais, et 5 allemands dont 2 d’origine syrienne »



Helmut SPRILER : « L’équipe qui a tenté d’entrer sur la base aérienne devait certainement mobiliser toutes nos forces de police et militaire pour nous détourner des attaques dans le centre ville… Cette équipe a tenté de s’introduire avec un fourgon médical, comme il y en a sur la base, en essayant de suivre un convoi. Pas de chance, nous avions changé nos protocoles d’entrées sur la base… »



Helmut SPRILER : « Les 2 autres commandos terroristes devaient sillonner Cologne en s’arrêtant à divers endroits… Ils n’ont pas communiquer entre eux durant les attaques : Nous avons trouvé sur 2 des terroristes des téléphones jetables. Chacun avait reçu un seul appel d’un téléphone que possédait l’un des membres du commando qui a attaqué la base aérienne…Certainement pour donner le top départ... »



Helmut SPRILER : « Nous avons trouver un plan dans la voiture des terroristes du ZOB avec des ronds entourés dont la ZOB, la gare centrale et un hôpital… »



Helmut SPRILER : « Nous les avons stopper net. Signe de leur radicalisation, l’un d’eux n’a pas hésité à faire exploser sa ceinture d’explosifs… »



Helmut SPRILER : « Devant l’enquête qui commence, plusieurs KTU ( KriminalTechnische Untersuchung ) d’autres villes sont venus en renfort pour les relevés d’indices… »



Jurgen ADENOER : « J’ai cru comprendre qu’un début de polémique commençait sur le fait que les policiers ont tiré les premiers sans échange de coups de feu … »

Helmut SPRILER : « Oui, en effet. La question s’est aussi posée en France sur la question : doit on tirer en légitime défense ou pouvoir tirer sur des hommes en armes qui ont commis déjà un attentat… En France un texte officiel est en rédaction sur « L’intervention en cas de périple meurtrier lorsqu'un policier fait face à des individus qui ont tué et qui s’apprêtent à tuer encore. (Lien sur les propos tenus par le Président de la République Française en cliquant ici)  »



Helmut SPRILER : « On voit la difficulté de ce genre de texte comme nous l’avons vécu hier. Devons nous attendre qu’ils nous tirent dessus ou tirer les premiers quand ils sont identifiés, lourdement armés et vont passer à l'action ??? En tout état de cause, d’autres attaques terroristes nous menacent et le renseignement sera crucial pour contrecarrer ces auteurs… »


Fin de l’épisode

Découvrez la vidéo de la Saison 2 du GSG9 Unité Spéciale



Découvrez aussi sur ce blog:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire