jeudi 13 juillet 2017

Saison 3 - Episode 7 - SCHIZO FAN - Partie 9


Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existé 
ne serait que pure coïncidence


3ème SAISON

Épisode 7: SCHIZO FAN



Partie 9 : Le cri




Résumé de la partie précédente : Suite à une menace terroriste sur la chanteuse Vikie SWILL, les services du GSG9 assurent sa sécurité personnelle. Son Show à Francfort s’est bien déroulé. Son dernier concert a lieu à Berlin. 
Que va-t-il se passer ? C’est maintenant…


Berlin, J-1 du dernier concert de la chanteuse Vikie SWILL,
Ministère allemand de l’intérieur, 17h26


Oscar FINDER , Chef du GSG9 : « Alors Jurgen, où en êtes vous pour la protection de Vikie SWILL ? »

Jurgen ADENOER : « Tout est sous contrôle. L’hôtel, où elle est actuellement, est sécurisée par la police. Des hommes du GSG9 en civil montent la garde devant sa chambre et dans l'hôtel. Le lieu où se déroulera le spectacle est sous haute surveillance. Et nous avons plusieurs solutions pour les trajets vers son dernier Show… Et où en est l’enquête sur ses tentatives de meurtres ? »


Oscar FINDER : « Pour l’instant, nous n’avons rien. Le groupe terroriste qui a revendiqué les 2 tentatives est inconnu de nos services, ainsi que dans les autres pays. L’expertise de la voiture sabotée à Munich n’a rien donné. C’est une simple coupure sur le tuyau du liquide de la direction qui a déclenché la perte de contrôle du véhicule… »


Oscar FINDER : « Par contre, l’explosion de la voiture à Hambourg nous a montré d’autres indices et réflexions. Vraisemblablement, le coffre était rempli de bidons de carburant et une commande électronique qui a été déclenchée à distance avec un système de combustion. Celui-ci a enflammé l’intérieur des bidons qui ont ensuite tous explosés. Donc il a fallu que quelqu’un puisse mettre ces bidons à la vue et à l’insu de tous durant le concert…»


Oscar FINDER : « Il va falloir rester vigilant jusqu’au bout Jurgen ! »

Jurgen ADENOER : « à vos ordres, mon Général ! »


Winston Hôtel Berlin, le lendemain à 2 heures du début du dernier concert


Chambre de Vikie SWILL

Vikie SWILL : « Je suis contente que cela se finisse. Cette surveillance et ce risque sur mon public, mon équipe et sur moi sont insoutenables… »

Friedrich CARIMANN Manager de Vikie : « Rassure toi Vikie, ta sécurité est totale grâce aux forces de police. Et puis, depuis ces 2 tentatives de meurtres à ton encontre, tu es devenu encore plus populaire. Et le fait que tu continues ta tournée, maintenant tu représentes l’identité allemande : « tu ne cèdes pas face à la menace terroriste. »


Vikie SWILL : « Justement, je vais annuler ce soir. Déjà la mort de Peter mon chauffeur… Le concert de Francfort était trop dur… Et ces terroristes, ils sont capables de faire une action incroyable contre mon public ce soir avec ce dernier concert. Je ne veux pas qu’il y ait d’autres victimes à cause de moi !!! »

Friedrich CARIMANN : « Mais qu’est ce que tu dis !!! Il est hors de question que tu annules ce soir, à 2 heures du début du concert. Toutes les places ont été vendues. Il va falloir rembourser tous les billets… Et le public va être fou furieux contre toi !!! Et puis cette icône sur les valeurs allemandes que tu es devenue !!! 
NON !!! TU VAS ALLER CHANTER CE SOIR ! »


Vikie SWILL : « Calme toi Friedrich ! Je ne t’ai jamais vu dans cet état là !!! Tu peux comprendre quand même. Déjà les autorités allemandes m’avaient demandé d’annuler le concert de Francfort et j’ai refusé. Mais là, j’ai réfléchi !!! »

Friedrich CARIMANN : « Tu es trop idiote… TU ME DOIS TOUT !!! Et cette nouvelle popularité qui pourrait nous rendre riches !!! »


Vikie SWILL : « Mais qu’est ce que tu racontes ??? Tu es fou ??? Tu étais pourtant avec moi dans la voiture qui a eu l’accident à Munich… Tu étais aussi à côté de moi quand la voiture a explosé… 
Et puis il y a Peter, mon chauffeur, mort dans cette explosion !!!»

Friedrich CARIMANN : « J’ai été ton premier plus grand fan… J'ai entendu ces voix dans ma tête qui m'ont dit de tout abandonner pour lancer ta carrière.. Mais tu crois vraiment qu’une petite starlette comme toi aurait pu être menacée par des terroristes ? C’est moi qui ait commis ton accident, ainsi que l’explosion !!! Et ma présence n’était que pour me créer des alibis… On ne craignait rien dans la première voiture avec tous ses Airbags…, ni lors de l’explosion, c’est moi qui l’ait déclenché à distance… Et puis Peter, cet homme dont tu étais tombé amoureux. Il n’a eu que ce qu’il méritait !!! »


Vikie SWILL : « Mais qu’est ce que tu racontes ??? 
TU ME FAIS PEUR FRIEDRICH !!! »

Friedrich CARIMANN : « Tu ne me laisses plus le choix… Mes voix dans ma tête me disent qu'une star morte rapporte tout autant que vivante !!! Je le vois et je le comprends maintenant: tu ne m'as jamais fait confiance... Mais rassure toi, je m’occuperai correctement de ta fortune et de la suite après ta disparition !!! »


Vikie SWILL : « N'approche pas Friedrich ! N'approche pas ! NOOOOONNNNN !!! »   


Au même moment dans un couloir de l’hôtel

Jurgen ADENOER : « Tout va bien Wolfgang ? »

Wolfgang : « Oui. Rien à signaler… »

DRRIING

Jurgen ADENOER : « Excuse-moi... Allo ? Oui mon général, je suis à l’hôtel, pourquoi ? »


Oscar FINDER , Chef du GSG9 : « Nous avons analysé l’entourage de la chanteuse Vikie SWILL, et nous avons un profil suspect : son manager. Son premier travail est intrigant : Il était son propre patron et technicien en effets spéciaux pour des films d'action. Il a rencontré Vikie sur un tournage et a tout de suite cru en elle. Il s’occupe de tout : de son emploi du temps et de son argent. Je veux que tu sois avec la chanteuse dès à présent et que tu ne la lâches pas d’une semelle !»


Jurgen ADENOER : « Vikie est là ? »

Hans : « Oui, avec son manager… »


Jurgen ADENOER : « Le cri vient de sa chambre !!! ENTRONS ! »


Jurgen ADENOER : « Mais qu’est ce qui s’est passé ??? »


Friedrich CARIMANN : « Je ne sais pas. Elle me parlait puis elle a crié et s’est évanouie… »


Friedrich CARIMANN : « Je vais chercher des secours… »


Jurgen ADENOER : « Vikie ? Vous m’entendez ? C’est Jurgen !!!  Vikie ? »

Hans : « Elle respire encore. Regardez !!! Elle a des traces sur le cou !!! »


Jurgen ADENOER : « Il faut que je rattrape son manager !!! 
Appelez des secours pour Vikie ! »




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire