dimanche 1 mars 2015

Saison 1 - Episode 4 - StraBenbahn - Partie 2




Toute ressemblance avec des personnes
 ou des situations réelles ou ayant existé 
ne serait que pure coïncidence

GSG9 - 4ème épisode - StraBenbahn (Tramway) 




2ème partie: L'enquête



Köln (Cologne), 10h20




Homme en gris : « Alors, où en est-on ? »




Inspecteur en costume vert : « Pas de blessé, commissaire KRIEGER. Les 2 convoyeurs sont plutôt choqués. L’un d’eux a entendu le nom d’Ali et les braqueurs avaient des accents arabes… »

Hans KRIEGER :  « Et ce fourgon transportait quoi ? »




Inspecteur en costume vert : « Des billets usagers qui devait partir pour destruction. Il restait plus que 2 sacs dans la banque du coin. Pour les travaux, tout est faux : selon des témoins les véhicules sont arrivés ce matin aux alentours de 06h30… »»




Enquêteur en blouse blanche : « Nous avons très peu d’éléments. Ils portaient tous des cagoules et des gants. Ce que nous savons c’est que le premier engin a bloqué les portes avec le bras et le godet du bulldozer et l’autre a ouvert comme une boite… »

Hans KRIEGER :  « Bon en attendant, rentrez dans le fichier central les premiers éléments de l’enquête. Peut être aurons nous un profil … »




Siège du GSG9, Bonn, 10h50




Ben CAPISCOL : « Vous vouliez me voir ? »

Superviseur : « Oui. Un braquage a eu lieu à Köln ce matin, et les modes opératoires correspondent à un de vos clients que vous suivez… »




Superviseur : « Braquage du fourgon à l’aide de véhicules BTP, tous cagoulés et fortement armés, des accents arabes et l’un s’est fait appelé Ali… »




Ben CAPISCOL : « ALI !!! En effet. Prévenez les enquêteurs qui suivent ce dossier que nous arrivons sur Köln aujourd’hui !!! »




Köln, Commissariat central, 13h52




Ben CAPISCOL : « Bonjour je suis le Hauptkommissar (commandant) CAPISCOL du GSG9 et vous menez une enquête depuis ce matin qui pourrait nous intéresser… »

Hans KRIEGER :  « Bonjour. Je suis Hans KRIEGER, et je suis chargé de cette enquête. Depuis plusieurs semaines 3 attaques de fourgons ont lieu avec des engins du BTP, mais c’est la première fois que les témoins nous ont parlé des accents des braqueurs et du prénom d’Ali. »




Ben CAPISCOL :  « C’est pour cela que nous sommes ici. Il y a un an, sévissait sur FRANFURT, des braqueurs qui opéraient de la même façon. Nous les avons arrêté. Il s’est avéré que c’était une cellule terroriste que nous avions démantelé. Mais leur chef Ali THRUC et son bras droit Al BAGHDADA nous ont échappé. »




Ben CAPISCOL :  « Il semblerait qu’ils aient recommencé ici… Ils ont volé pour combien d’euros ? »

Hans KRIEGER :  « Avec celle de ce matin cela fait 5 millions d’euros….




Ben CAPISCOL : « Des infos sur les bulldozers qu’ils ont utilisés ? »

Hans KRIEGER :  « Ils ont été volés ce matin vers 5h30 dans une entreprise en banlieue e Köln. Je comptais m’y rendre pour enquêter sur place. »

Ben CAPISCOL : « Et bien je vous accompagne … »






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire